06112010-minolta_xgm

 

J'avais 15 ans lorsque j'ai eu mon premier reflex entre les mains.

Le premier et le dernier.

Un Minolta X-GM.

Ce fut un cadeau de mes parents pour Noël. Mon oncle, qui à cette époque vendait des appareils photos, m'avait aidé à faire mon choix. J'avais sur ce boitier, non pas un objectif 50mm, mais un zoom 35-70 que j'ai complété plus tard par un 80-200.

J'ai utilisé durant des années ce matériel avec bonheur. A certaines périodes de ma vie, je prenais énormément de photos. Je me souviens de l'époque où, étudiante, j'improvisais avec mon cousin des séances photos avec les moyens du bord. Nous transformions mon petit studio en studio photo de fortune. Notre matériel se limitait à nos deux appareils et un trépied. Si notre imagination était sans limite, le coût des pellicules et surtout du développement étaient un gros frein à nos délires photographiques. Mon cousin ayant trouvé du travail dans un magasin de développement photos rapide -comme il y en avait à tous les coins de rue à ce moment là- nous avions pu, un temps seulement, contourner le problème...

Par la suite il y a eu des moments où je délaissais mon appareil et d'autres où je ne le quittais pas. 

Je  m'en suis beaucoup servi dans les deux ou trois années qui ont suivi la naissance de Melle UnAutreJour. J'étais à ce moment là tentée par un appareil photo numérique qui mettrait fin aux soucis de développement et qui me permettrait de voir aussitôt mes images sur l'écran de mon ordi. Mais les reflex numériques étaient totalement hors budget pour moi. Quelques temps plus tard, étant devenue blogueuse, j'ai fini par me tourner vers un petit compact d'entrée de gamme afin d'insérer des photos - plutôt moyennes - sur mon blog et de temps à autre sur Ebay. C'était bien pratique et j'ai délaissé mon Minolta. Quand mon compact a rendu l'âme je l'ai remplacé par un bridge de qualité. Indubitablement, les photos étaient  mieux mais je restais frustrée de ne pouvoir intervenir sur les réglages (vitesse, ouverture, etc...) comme je l'aurais souhaité.

L'année dernière, alors que mon Minolta était au placard depuis  plus de 10 ans,  j'ai commencé à sérieusement lorgner du côté des reflex numériques. Cette fois j'avais le budget mais, je me suis rapidement rendue compte que je n'étais plus en mesure de porter un appareil lourd (mes mains me jouent de mauvais tours, hélas). Même les reflex les plus légers ne pouvaient me convenir.

Déception. Plus de reflex.

Puis j'ai découvert une nouvelle catégorie d'appareil, les hybrides. C'était ma solution. En choisissant bien mon modèle j'allais enfin pouvoir m'approcher des qualités d'un reflex. A moi le travail en mode manuel, priorité à l'ouverture ou priorité à la vitesse. A moi le jeu avec la profondeur de champ !

Après avoir longuement examiné les différents modèles j'ai jeté mon dévolu sur un Nex 6 au printemps dernier.

 

sony-nex-6-big

 

Ne ressemble t-il pas un peu à mon XG-M ?

Il m'a accompagné en Espagne, en Italie et en Angleterre et je ne regrette pas mon choix.

Mais les voyages n'ont pas été propices aux progrès. Lorsque Monsieur et Mademoiselle UnAutreJour sont à mes côtés difficile de leur imposer mes expérimentations photos. Du coup, bien que j'aie mon appareil depuis plusieurs mois, il me reste tout à apprendre sur son fonctionnement et sur la pratique photographique en général.

Alors vive les promenades dans Paris en solitaire avec mon petit nex en bandoulière !

Coucher de soleil sur le Pont Neuf vendredi dernier

 

 Et vous ? Aimez vous prendre des photos ? Un peu ? Beaucoup ? Avec quel type d'appareil ?