24 octobre 2014

Nuit Blanche #3

Je sens que le mois d'octobre va finir et que je n'aurais toujours pas partagé avec vous tout ce que j'ai découvert le lendemain de la nuit blanche.

Pour en revenir à la Halle Freyssinet dont je vous parlais ici, ce soir je vous mets les photos des alcoves décorées par les sept artistes invités par Jef Aérosol.

Tout d'abord voici mes trois alcoves préférées :

  • l'installation colorée de Melle Maurice, artiste qui utilise la technique de l'origami en lien avec la légende des 1000 grues. 

Mademoiselle Maurice, Halle Freyssinet

Mademoiselle Maurice, Halle Freyssinet-2

 

  • la scène peinte par BRUSK, scène qui se découvre en prenant un peu de recul et en observant les deux alcoves mitoyennes dans lesquelles il a travaillé.

Brusk, Halle Freyssinet-3

Brusk, Halle Freyssinet-2

Brusk, Halle Freyssinet

  • La Fresque Save The Chidren de Dan23

Détail de Save The Childre, Dan23

Et voici le travail de STF Moscato, Monkey Brids (deux artistes), Rouge, Florian Marco, Jean FaucheurSFT Moscato

STF Moscato

 

Monkey Bird, Halle Freyssinet _-3

Rouge, Halle Freyssinet

Florian Marco, Halle Freyssinet

Jean Faucheur, Halle Freyssinet

Sous la halle se trouvait le travail de Esther Stocker

_-5

Esther Stocker, Halle Freyssinet-2

Esther Stocker, Halle Freyssinet

Posté par alienor à 23:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 octobre 2014

Parc Martin Luther King

Voici trois autres photos du Parc Martin Luther King auxquelles j'ai donné un petit effet surnaturel avec HDR Effects Pro. 

IMG_1085

IMG_1087

IMG_1091

Hélas, la qualité n'est pas terrible car j'ai supprimé ces photos de mon disque dur et j'ai du les récupérer sur Instagram pour vous les montrer ici... 

Posté par alienor à 22:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Paris_maville, le Belvedère du Parc Martin Luther King

En fin de semaine dernière le Pavillon de l'Arsenal organisait 3 jours de découverte autour du quatier Clichy-Batignolles en pleine mutation. Le Belvedère du Parc Martin Luther King accueillait une maquette de 110m2 spécialement concue pour cette manifestation. Faute de temps, je ne m'étais pas inscrite aux visites guidées. Mais, en fin d'après-midi,  je suis passée rapidement dans le parc et et j'ai grimpé les quelques marches pour observer la maquette et la vue depuis le Belvedère. Une des photos prises à cette occasion et postées sur mon compte Instagram a été selectionnée par @paris_maville, le compte officiel de la ville de Paris. J'en suis toute fière !

 

IMG_1092

Photo sectionnée par @paris_maville

IMG_1089

 

Une autre photo prise du Belvedère du Parc 

 

Posté par alienor à 21:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 septembre 2014

Les Batignolles

Petite balade sur le parcours Chronoshooting des Batignolles, un quartier du 17ème que j'affectionne particulièrement. 

batignolles

Je suis passée rue Truffaut, et comme à chaque fois j'ai eu une pensée pour mon père.

 

Posté par alienor à 21:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 août 2014

Re-tour

Ce matin je me suis réveillée tôt, impossible de me rendormir. Alors, vite, vite, je me suis préparée et, accompagnée de Monsieur UnAutreJour, je suis arrivée avant 9h dans le square Saint-Jacques.

Square Saint-JacquesSquare Saint-Jacques

Si j'ai bien compris, chaque heure, entre 10 et 17h, un groupe de 17 visiteurs monte en haut de la tour Saint-Jacques. Les inscriptions se font sur internet pour 12 de ces places (c'est ainsi que j'avais réservé pour ma première visite), les 5 autres sont vendues le matin même au pied de la tour.  Souvent il y a la queue dès l'ouverture et pour avoir une chance d'avoir une place mieux vaut arriver tôt. Et encore plus tôt si on veut être dans le groupe de 10h !

Avec juste deux personnes devant nous, les choses s'annonçaient plutôt bien.

 

Tour Saint-Jacques de la Boucherie Grille du square Saint-Jacques

Tour Saint-Jacques            Grille du square Saint-Jacques


Le ciel était bleu et cette fois j'avais correctement réglé mon appareil photo.

Je ne m'étais pas étendue sur ma petite erreur technique lors de ma précédente visite de la tour, mais j'avoue que j'étais fortement contrariée car mes photos avaient trop de grain. J'utilise mon appareil, un hybride, en semi-automatique avec une priorité à l'ouverture. Je règle manuellement les ISO car en automatique ils montent toujours trop vite à mon goût. Le hic est que, au cours de ma première visite, j'ai volontairement passé ces derniers de 100 à 1600 lors de notre étape dans une salle sombre de la tour. Arrivée en haut, je ne m'explique pas comment je n'ai pas vu que j'étais restée à 1600, pas plus que je ne m'explique comment j'ai compensé en fermant mon diaphragme sans me poser aucune question. Etais-je étourdie par la montée des 300 marches, étais-je fascinée par la vue ? L'un et l'autre probablement. 

Toujours est-il que mes photos étaient toutes trop bruitées, c'est à dire avec trop de grain. Pas grave, mais dommage.

Donc ce matin, j'ai vérifié à deux reprises que mon appareil était bien réglé. J'avais aussi vérifié avant de quitter la maison que j'avais assez de batteries, parce que le coup de la batterie déchargée, c'est terrible aussi.

Donc du soleil, un appareil photo nickel, une place pour le créneau de 10h ... le tout avec Monsieur UnAutreJour à qui j'avais promis la plus belle vue qui soit sur Paris.

_

Je vous avais montré l'essentiel lors de ma première visite (et le problème de grain ne se voyait pas sur Canalblog) donc je ne vous ajoute que quelques photos.

Socle de la tour Saint-Jacques-de-la-BoucherieLe socle de la tour

Eglise Saint-Paul Saint-Louis, Opéra Bastille, colonne de Juillet de la place de la BastilleEglise Saint-Paul Saint-Louis, Opéra Bastille, colonne de Juillet de la place de la Bastille

 

Bibliothèque François Mitterand Bibliothèque François Mitterand

Ministère de l'économie, pont de Bercy, passerelle Simone de Beauvoir, Ministère de l'économie, pont de Bercy

le BHV, rue de RivoliLe BHV, rue de Rivoli

 

Posté par alienor à 23:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


24 août 2014

Vue de la tour Saint-Jacques

De retour à Paris depuis quelques jours je tarde à faire mes billets sur Londres et sur Bilbao. 

En haut de la tour Saint-Jacques J'ai un peu joué sur les couleurs de cette photo !

En attendant,  c'est de la Tour Saint Jacques dont je vais vous parler.

En plein centre de Paris, elle fut autrefois le clocher de l'église Saint-Jacques-de-la-Boucherie.

De la boucherie ?

Oui, au XIIe siècle, la Cité était le siège du pouvoir politique, judiciaire et religieux, mais les marchands et commerçants s'installaient sur la rive droite. L'église Saint-Jacques devint l'église Saint-Jacques-de-la-Boucherie car au cours du XIIIè siècle la corporation de la Grande Boucherie - qui se tenait dans le quartier qui deviendra la place du Châtelet - contribua beaucoup à ses transformations.

Elle fut agrandie au XIVe et au XVIe siècle grâce à différents donateurs dont Nicolas Flamel, un bourgeois du quartier. Cet écrivain public, érudit et généreux fit fortune grâce à son mariage avec une riche veuve et à ses spéculations immobilières. Cette fortune est à l'origine du mythe qui fit de lui un alchimiste qui aurait réussi à fabriquer la pierre philosophale capable de transformer le plomb en or... Nicolas Flamel - que l'on retrouve dans Harry Potter ! -  fut enterré dans l'église en 1418.

En 1509 débuta la construction d’un nouveau clocher dans le style gothique flamboyant. En 1522 il avait 50 mètres de haut et possédait 12 cloches. A la révolution l'église devint bien national et fut vendue comme carrière de pierres. Une clause dans l'acte de vente interdisait la démolition du clocher probablement car c'était à l'époque un des monuments les plus hauts de la capitale.

Au début du XIXe siècle un industriel acheta la tour pour y installer une fonderie de plombs de chasse, la transformant en tour à plomb. Les cinquante mètres du clocher étaient suffisants pour que les gouttes de plomb refroidissent en tombant et forment des billes à l'arrivée. Cette activité provoqua au moins deux incendies. La ville de Paris racheta la tour, alors en très mauvais état, en 1836 et la restaura. Sous le second Empire, le baron Haussmann, alors inspiré par les parcs de Londres, créa aux pieds de la tour le premier square parisien. Il fut inauguré pendant la visite de la reine Victoria en 1855, suite à laquelle le boulevard de l’Hôtel-de-Ville fut rebaptisée avenue Victoria. La tour fut aussi une petite station météorologique entre 1885 et 2009.

Construite avec quatre sortes de pierres différentes, la tour Saint-Jaques est très fragile. Suite à une vaste campagne de restauration qui aura duré presque 10 ans elle est à nouveau ouverte au public, à certaines périodes de l'année, depuis l'été dernier.

Cette semaine, je me suis donc inscrite pour  grimper ses 300 marches. J'avais choisi le dernier creneaux horaire de la journée, celui de 17h en imaginant qu'il ferait beau et que le soleil ne serait plus trop fort ( pourquoi j'en vois qui ricanent ?).

A mon arrivée le temps était correct mais vite la pluie a menacé.

Tour Saint-Jacques

_

Une plaque offerte par l'Espagne à la ville de Paris, « sur l’initiative de la Société des Amis de Saint Jacques », indique que c'est un point de départ des pèlerins de Compostelle.

 

_-4

Sur le socle de la tour la statue de Blaise Pascal rappelle que le savant y aurait renouvelé en 1653 ses expériences du Puy-de-Dôme sur la pesanteur. 

L'escalier de 300 marches en colimaçon est étroit mais l'ascension est facilitée par deux arrêts pendant lesquels le guide fait des commentaires. Il me tardait d'arriver en haut pour découvrir la vue. Je n'ai pas été décue ! Paris, s'étalait à 360°, là, sous mes pieds, !

Bourse de commerce, Opéra Garnier, Eglise Saint Eustache, les Halles en travauxBourse de commerce, Opéra Garnier, Eglise Saint Eustache, les Halles en travaux

Bourse de commerce, Opéra GarnierBourse du Commerce, Opéra Garnier

Conciergerie, Sainte-Chapelle, tour Montparnasse, pont au Change, théâtre du ChateletConciergerie, Sainte-Chapelle, tour Montparnasse, pont au Change, théâtre du Chatelet

Conciergerie, Tour Montparnasse, théâtre du Chatelet, tour EiffelConciergerie, Tour Montparnasse, théâtre du Chatelet, tour Eiffel

 Ile Saint-Louis, pont Saint-Louis, île de la Cité, pont d'Arcole, Hôtel-Dieu Ile Saint-Louis, pont Saint-Louis, île de la Cité, Jussieu, pont d'Arcole, Hôtel-Dieu

Boulevard de Sebastopol, BeaubourgBoulevard Sebastopol, Beaubourg

Pont des Arts, Tour Eiffel, Trocadéro, pont du Carousel, pont Royal, musée d'Orsay,Pont des Arts, Tour Eiffel, Trocadéro, pont du Carousel, pont Royal, musée d'Orsay


Hotel de Ville, ile Saint-Louis, pont Saint-Louis, Jussieu, Ile de la Cité, pont d'ArcoleHôtel de Ville, ile Saint-Louis, pont Saint-Louis, Jussieu, Ile de la Cité, pont d'Arcole

Le Louvre, le Grand Palais, rue de Rivoli, La DéfenseMusée du Louvre, le Grand Palais, rue de Rivoli, La Défense

 

rue de Rivoli, BHV, hôtel de VilleRue de Rivoli, Hôtel de Ville, BHV 

Je vous conseille de cliquer sur les photos pour les agrandir et mieux vous repérer. Les autres photos sont ici (en cours de chargement) 

 

Edit de 22h : Je réalise que je ne vous ai montré ni l'intérieur de la tour, ni les détails de la façade, ni Saint-Jaques, ni le sommet !

Les voici  :

Intérieur de la tour Saint-Jacques Escaliers de la tour Saint-JacquesIntérieur de la tour

Vue du haut de la tour Saint-Jacques, Statue de Saint-JacquesStatue de Saint-Jacques

Tour Saint-Jacques, détailsDétails de la tour 

_-2Au sommet de la tour 

Posté par alienor à 20:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2014

De l'argentique au numérique

 

 

06112010-minolta_xgm

 

J'avais 15 ans lorsque j'ai eu mon premier reflex entre les mains.

Le premier et le dernier.

Un Minolta X-GM.

Ce fut un cadeau de mes parents pour Noël. Mon oncle, qui à cette époque vendait des appareils photos, m'avait aidé à faire mon choix. J'avais sur ce boitier, non pas un objectif 50mm, mais un zoom 35-70 que j'ai complété plus tard par un 80-200.

J'ai utilisé durant des années ce matériel avec bonheur. A certaines périodes de ma vie, je prenais énormément de photos. Je me souviens de l'époque où, étudiante, j'improvisais avec mon cousin des séances photos avec les moyens du bord. Nous transformions mon petit studio en studio photo de fortune. Notre matériel se limitait à nos deux appareils et un trépied. Si notre imagination était sans limite, le coût des pellicules et surtout du développement étaient un gros frein à nos délires photographiques. Mon cousin ayant trouvé du travail dans un magasin de développement photos rapide -comme il y en avait à tous les coins de rue à ce moment là- nous avions pu, un temps seulement, contourner le problème...

Par la suite il y a eu des moments où je délaissais mon appareil et d'autres où je ne le quittais pas. 

Je  m'en suis beaucoup servi dans les deux ou trois années qui ont suivi la naissance de Melle UnAutreJour. J'étais à ce moment là tentée par un appareil photo numérique qui mettrait fin aux soucis de développement et qui me permettrait de voir aussitôt mes images sur l'écran de mon ordi. Mais les reflex numériques étaient totalement hors budget pour moi. Quelques temps plus tard, étant devenue blogueuse, j'ai fini par me tourner vers un petit compact d'entrée de gamme afin d'insérer des photos - plutôt moyennes - sur mon blog et de temps à autre sur Ebay. C'était bien pratique et j'ai délaissé mon Minolta. Quand mon compact a rendu l'âme je l'ai remplacé par un bridge de qualité. Indubitablement, les photos étaient  mieux mais je restais frustrée de ne pouvoir intervenir sur les réglages (vitesse, ouverture, etc...) comme je l'aurais souhaité.

L'année dernière, alors que mon Minolta était au placard depuis  plus de 10 ans,  j'ai commencé à sérieusement lorgner du côté des reflex numériques. Cette fois j'avais le budget mais, je me suis rapidement rendue compte que je n'étais plus en mesure de porter un appareil lourd (mes mains me jouent de mauvais tours, hélas). Même les reflex les plus légers ne pouvaient me convenir.

Déception. Plus de reflex.

Puis j'ai découvert une nouvelle catégorie d'appareil, les hybrides. C'était ma solution. En choisissant bien mon modèle j'allais enfin pouvoir m'approcher des qualités d'un reflex. A moi le travail en mode manuel, priorité à l'ouverture ou priorité à la vitesse. A moi le jeu avec la profondeur de champ !

Après avoir longuement examiné les différents modèles j'ai jeté mon dévolu sur un Nex 6 au printemps dernier.

 

sony-nex-6-big

 

Ne ressemble t-il pas un peu à mon XG-M ?

Il m'a accompagné en Espagne, en Italie et en Angleterre et je ne regrette pas mon choix.

Mais les voyages n'ont pas été propices aux progrès. Lorsque Monsieur et Mademoiselle UnAutreJour sont à mes côtés difficile de leur imposer mes expérimentations photos. Du coup, bien que j'aie mon appareil depuis plusieurs mois, il me reste tout à apprendre sur son fonctionnement et sur la pratique photographique en général.

Alors vive les promenades dans Paris en solitaire avec mon petit nex en bandoulière !

Coucher de soleil sur le Pont Neuf vendredi dernier

 

 Et vous ? Aimez vous prendre des photos ? Un peu ? Beaucoup ? Avec quel type d'appareil ? 

Posté par alienor à 02:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mars 2014

Du blanc dans la nuit

le Sacré-Coeur

 

Sacré-Coeur

Après le coucher de soleil et les couleurs flamboyantes, le Sacré-Coeur si blanc dans la nuit.

Posté par alienor à 23:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Sunset

19032014-_DSC0167

Couché de soleil, hier soir sur la butte Montmartre.

Posté par alienor à 22:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mars 2014

Balade dans le Marais

Hier, en fin d'après-midi, je me suis promenée entre le boulevard Beaumarchais et le boulevard du Faubourg Saint Antoine, dans le quartier du Marais.

14032014-IMG_7189

Vous trouverez les  photos de cette balade sur Instagram, mon nouveau "joujou". Vous pouvez y accéder depuis la barre de menu en haut de ce blog, ou bien en cliquant ici ou encore en cliquant sur la photo ci-dessous ! 

Capture d’écran 2014-03-16 à 16

 

 

Posté par alienor à 16:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :